English

Risques et complications

Risques et complications

Les complications graves sont très rares pendant ou après une rhinoplastie. Quand elles se produisent, elles sont habituellement liées à l'anesthésie. Par conséquent, il est très important d'avoir une discussion avec votre chirurgien en ce qui concerne le type d'anesthésie qui sera utilisée lors de votre chirurgie (voir Anesthésie).

Ce qui suit est une description des risques et complications possibles dont il faut être au courant avant de procéder à la chirurgie. Toutefois, cela ne devrait pas substituer une discussion approfondie et ouverte avec votre chirurgien. Comme pour toute autre intervention chirurgicale, les risques potentiels sont largement minimisés par un chirurgien compétent et expérimenté. C'est une raison de plus pour choisir soigneusement votre chirurgien (voir Sélection du chirurgien).

Saignement et Infection

Le saignement et l'infection sont des risques associés à toute intervention chirurgicale. Ces risques sont rares en rhinoplastie.

Le saignement peut se produire immédiatement après la chirurgie ou plusieurs jours plus tard. S'il se produit dans l'immédiat, il peut être facilement contrôlé. Un saignement qui se produit plusieurs jours après la chirurgie est généralement passager et s'arrête spontanément. Toutefois, il existe des cas rares où les saignements peuvent persister et nécessiter l'attention de votre médecin. Les facteurs qui augmentent les risques de saignement après la chirurgie sont l'hypertension (haute pression), les médicaments qui éclaircissent le sang comme l'aspirine ou l'ibuprofène (Advil) (le Tylenol n'éclaircit pas le sang), une susceptibilité génétique ou un problème de coagulation. Une bonne évaluation et préparation pré-opératoire servent à identifier ces facteurs. Un autre facteur important est l'effort physique au cours des premiers 3-4 jours après la chirurgie. Durant cette période, les incisions à l'intérieur du nez ne sont pas encore complètement cicatrisées. Par conséquent, une augmentation de la pression peut provoquer des saignements. Cela peut se produire si le patient se mouche avec force, lève des objets lourds, fait de l'exercice physique vigoureux ou effectue une autre activité laborieuse.

L'infection est également très rare suivant la chirurgie nasale. Certains chirurgiens prescrivent un antibiotique après la chirurgie comme mesure préventive, mais cette pratique n'est pas universelle. Dans les rares cas où une infection survient, elle est facilement traitée avec des antibiotiques. Les facteurs qui augmentent le risque d'une infection sont une infection pré-existante dans le nez, un diabète mal contrôlé ou d'autres maladies qui affaiblissent le système immunitaire. Un implant synthétique dans le nez augmente légèrement le risque d'infection. Dans le cas d'une infection après la chirurgie, l'implant devra être enlevé et un traitement d'antibiotiques donné. C'est l'un des principaux problèmes avec les implants placés dans le nez et est l'une des raisons pour laquelle de nombreux chirurgiens les évitent.

Obstruction nasale

Une obstruction nasale qui survient après la chirurgie peut résulter d'un affaissement des structures qui soutiennent le nez et maintiennent les voies nasales ouvertes. Cet affaissement peut se produire si le chirurgien enlève trop de cartilage de certaines zones critiques ou ne reconnaît pas certains points faibles pour les renforcer. Ce type d'obstruction nasale peut se produire immédiatement après la chirurgie mais survient généralement quelques mois plus tard. éviter de telles complications nécessite un chirurgien bien conscient des besoins fonctionnels du nez en plus de ses considérations esthétiques.

Une obstruction nasale peut être présente avant la chirurgie et est souvent due à une déviation de la cloison nasale (la partition entre les deux côtés du nez) ou des cornets trop élargis (structures qui sont normalement présentes et qui aident à la circulation d'air dans le nez). Ces problèmes peuvent généralement être traités en même temps qu'une rhinoplastie, si le chirurgien est formé à exécuter de telles procédures (voir Sélection du chirurgien). Bien qu'une amélioration de la respiration nasale est généralement réussie par les chirurgiens formés et expérimentés dans ces procédures, il reste encore une mince chance d'échec. Une deuxième procédure serait alors nécessaire pour soulager l'obstruction nasale.

Perforation de la cloison nasale

Une perforation de la cloison est essentiellement un trou dans la cloison nasale, le mur séparant les deux côtés du nez. Cette perforation peut survenir suite à une chirurgie sur la cloison nasale (septoplastie) et ne constitue pas un risque chez les patients(es) qui subissent une rhinoplastie sans septoplastie. Bien que c'est une complication rare, elle peut advenir dans certains cas de déformation extrême de la cloison nasale ou si le patient a des tissus fragiles en raison d'autres maladies. La perforation peut être complètement "silencieuse" (ne provoquant aucun symptôme) et donc ne nécessiterait aucun traitement, ou elle peut être associée à la formation de caillots, à une sensation d'obstruction nasale, ou dans des cas extrêmes, une déformation cosmétique.

Résultat esthétique insatisfaisant

Toute chirurgie esthétique comporte le risque d'un résultat qui ne répond pas aux attentes du patient. Ceci peut être dû à deux facteurs: le résultat n'est pas optimal car la chirurgie n'a pas été réussie, ou les changements et les modifications effectués sur le nez ont été bien réussis mais ne correspondaient pas à ce que le patient désirait. La prévention du premier facteur est accomplie en choisissant bien son chirurgien (voir Sélection du chirurgien), alors qu'éviter le deuxième facteur dépend d'une bonne communication avec son chirurgien pour être sûr que les changements que le chirurgien effectuera seront bien ceux que le patient désire (voir La consultation). Assurez-vous que votre chirurgien partage votre vision de ce qui va rendre votre nez esthétique.

Comment puis-je éviter les complications ?

Bien que les complications sont rares en rhinoplastie, elles peuvent être encore plus minimisées. La sélection d'un chirurgien qualifié ayant des compétences dans les procédures esthétiques du visage est la première étape. De plus, il est important de poser des questions au sujet des autres membres du personnel qui travaillent avec le chirurgien afin de s'assurer qu'ils ont également de l'expérience dans ce type de procédure. Cela comprend l'anesthésiste si une anesthésie générale est utilisée et le personnel infirmier. Que le chirurgien opère dans un hôpital ou dans un centre de chirurgie privé, assurez-vous que l'environnement est sûr. La chirurgie effectuée dans des centres chirurgicaux accrédités peut être tout aussi sûre que dans un hôpital. Elle peut même offrir certains avantages car le personnel qui y travaille est souvent spécialisé dans les procédures qui y sont exécutées. Enfin, soyez motivé(e) et prêt(e) à faire votre part pour optimiser vos résultats en étant informé(e) à propos de la procédure et en suivant les instructions pré-opératoires et post-opératoires fournies par votre chirurgien.

Notre centre

L'expérience du Dr. Samaha en chirurgie nasale de tous genres aide à minimiser les complications. Plusieurs autres facteurs comme notre centre agré, notre personnel expérimenté ainsi que l'anesthésie avec sédation, qui permet d'éviter l'anesthésie générale, contribuent grandement à diminuer les risques de la chirurgie et assurent une sécurité maximale pour le patient.

Cliquer ici pour contacter Dr. Samaha.

Actualités

Laissez-nous votre email pour profiter de nos promotions et nouveautés.

Contact

Merci! Votre message a été envoyé.

Informez-moi des promotions.